Organiser au mieux les déplacements et
diminuer la dépendance automobile

Limiter les besoins en déplacements des personnes

L'écoquartier de Monconseil a été pensé dans le cadre de la Loi SRU qui incite à bâtir la ville sur la ville : situé en milieu urbain, à 3km de l'hypercentre d'une agglomération de 290 000 hab., il s'intègre totalement à son environnement notamment grâce au bouquet de mobilité qui a été élaboré.

Les nombreux équipements prévus et les commerces qui s'implanteront doivent permettre de créer une nouvelle centralité à l'échelle du plateau de Tours Nord, favorisant ainsi la baisse des déplacements intra-urbains, non seulement internes au quartier mais également ceux des riverains.

C'est donc un véritable recentrage des services et commerces à l'échelle du quartier qui est voulu, et non plus à l'échelle de la ville.

Monconseil est inscrit dans un tissu urbain structuré et un travail important a été mené afin, dans un premier temps, de poursuivre les maillages existants (viaires, piétons et cyclables) : c'est un quartier connecté au réseau de transports de la ville, que ce soit en termes de transport en commun (3 lignes de bus, dont deux en voies réservées, desservent la périmétrie du quartier, le tramway desservira Monconseil par une station face à la Halle Sportive et une déviation de ligne de bus ou une nouvelle ligne de bus devrait desservir la place centrale).

Enfin, à une centaine de mètres au Nord du quartier se situe la future place de la Marne, nœud intermodal qui s'affirmera à l'échelle de l'agglomération lorsque le tramway sera mis en service.

Monconseil profite donc pleinement de sa situation en ville pour s'affirmer comme un lieu aisément accessible, que ce soit en termes de transports en commun, de circulations douces (les pistes cyclables, notamment, sortent largement du quartier pour se connecter au réseau communal de plus de 100 km de pistes) ou de circulations viaires.

Enfin, une politique a également été mise en place afin d'inciter les habitants du quartier à ne pas se servir de leurs automobiles personnelles.

Favoriser l'intermodalité

Monconseil est situé à environ 500 mètres du futur centre de maintenance du tramway et d'un des parkings relais prévus sur son tracé.

Le bouquet de mobilité, décliné sur Monconseil, permet de s'appuyer sur ces atouts de localisation et de les bonifier : les arrêts de bus des 3 lignes desservant la périmétrie du quartier sont connectés au quartier par des circulations douces et viaires, la Place de la Marne, nœud intermodal, est relié au quartier par la circulation douce majeur de Monconseil ; le mail central arboré.

L'arrêt du tramway, face à la Halle Sportive, constituera également un nœud intermodal à l'échelle de Monconseil puisqu'un parking vélo d'importance sera situé à côté de la station.

En effet, nous espérons que, sur Monconseil, la pratique du vélo sera bien plus importante que sur le reste de l'agglomération : les véhicules motorisés sont relégués en sous-sol des opérations immobilières tandis que les vélos doivent trouver leur place au sein de locaux représentant 3% de la surface de plancher de l'opération, traités de manière qualitative et impérativement situés à rez-de-chaussée, intégrés au bâti et connectés à une circulation douce. En outre, pour les visiteurs ou les arrêts-minute, des arceaux vélos sont installés aux principales entrées et sorties des immeubles ou devant les commerces.

Organiser la mixité des flux de transports et de déplacements

Le réseau viaire a été conçu selon un plan de déplacement qui peut-être résumé de la façon suivante :

- la rue Daniel Mayer est la voie d'accès principale. Elle permet le désenclavement de l'écoquartier de Monconseil par sa qualité de voie de desserte Est / Ouest à l'échelle Nord de l'agglomération. Elle relie Monconseil aux axes urbains majeurs que constituent le boulevard du maréchal Juin et l'avenue Maginot. Son gabarit, son aménagement sont conçus de manière à concentrer l'animation urbaine du quartier (commerces à rez-de-chaussée). Elle comprend une voie cyclable de part et d'autre de son tracé qui constitue l'axe cyclable majeur du quartier, que ce soit un axe de passage pour les riverains ou un axe de desserte interne pour les habitants.

- les rues Nord/Sud prolongent des rues historiques de la ville de Tours sans modifier leur gabarit afin d'y limiter les flux. Les accès aux parkings en sous-sol s'y connectent et limitent ainsi les circulations automobiles dans le quartier.

- les rues de desserte à petite échelle viennent compléter le maillage du quartier.

- le jardin public et sa place centrale structurent le cœur du quartier et constituent le nœud des circulations douces : le mail central, qui longe le jardin sur toute sa longueur et relie la place de la Marne au nord du quartier et les différentes circulations douces, placettes et jardins publics de proximité qui maillent le quartier. Ces circulations rejoignent les écoles, collèges, lycées et arrêts de bus situés à proximité et se prolongent en dehors de la stricte limite de ZAC. Elles desservent aussi, naturellement, l'ensemble des points attractifs internes au  quartier : équipements publics et commerces. Les liaisons piétonnes sont toujours d'une grande linéarité afin de favoriser leur perception depuis l'espace public.

Afin de favoriser l'essor commercial des commerces en rez-de-chaussée situés sur la rue Daniel Mayer (lutte contre les véhicules tampons) et afin de contrôler les flux techniques, des places de livraisons sont instaurées au droit des vitrines.

Enfin, l'espace public est, de façon générale, pensé de manière à limiter la vitesse et l'importance des circulations motorisées : traitement du profil de la voirie, feux tricolores, stops, revêtements banalisés entre espace viaire et espace piéton, bordures basses, zones de rencontre, circulations alternées...

Les concepteurs d'opérations immobilières ont l'obligation de reléguer les véhicules motorisés en sous-sol à 80% minimum, jusqu'à 100% en cœur de quartier.

Ce dispositif a le double avantage de libérer les cœurs d'îlots afin de favoriser le déploiement d'espaces naturels mais également celui de laisser les véhicules motorisés dans des lieux sécurisés, abrités et plus difficiles d'accès que les locaux vélos, situés sur les cheminements piétons et à rez-de-chaussée de l'opération. Tout est donc mis en œuvre pour que l'habitant se détourne de son propre véhicule.

Concernant la Halle Sportive, nous pouvons noter que les places de stationnement nécessaires pour les grandes manifestations seront, à terme, dégagées, par foisonnement, sur les parkings voisins dédiés aux bureaux et activités dont l'utilisation est déphasée.

Quoi de neuf ?

Monconseil certifié HQE Aménagement ! 2014 a été l'année du développement durable pour Monconseil. En plus du label obtenu en…
> en savoir plus > Toutes les actus

Monconseil en images...

Plan de site
Copyright © 2012 _ Monconseil écoquartier